• Pénurie d'eau à Pointe-Noire

     

    Pénurie d’eau potable à Pointe-Noire

    Les religieuses se disent choquées et lancent un message pathétique<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    On ne le dira jamais assez, le manque d’eau potable dans les quartiers des villes congolaises rend la vie pénible aux populations. La situation, négligée ou banalisée par les pouvoirs publics, tant il est vrai qu’elle remonte aux années 80, est devenue critique, après l’apparition de l’épidémie de choléra. A Pointe-Noire, les religieuses sont sorties de leur réserve et, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de l’eau, elles ont publié un message pathétique. «Nous sommes choquées de constater que le quotidien du Ponténégrin est fait, depuis quelques années, de manque d’eau et de bidons jaunes à transporter tous les jours», disent-elles.<o:p></o:p>

    <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:rect id=_x0000_s1030 style="WIDTH: 144.6pt; HEIGHT: 102pt; mso-position-horizontal: absolute" o:cliptowrap="t" insetpen="t" stroked="f" filled="f" o:preferrelative="t" alt=""><v:imagedata o:title="2682_OE4" src="file:///C:\DOCUME~1\JCMAYI~1\LOCALS~1\Temp\msohtmlclip1\01\clip_image001.jpg"></v:imagedata><v:path o:extrusionok="f"></v:path><o:lock grouping="t" aspectratio="t" ungrouping="t" v:ext="edit"></o:lock></v:rect><o:p></o:p>

    A l’occasion de la Journée internationale de l’eau, les religieuses ont donné de la voix.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    L’apparition de l’épidémie de choléra est la preuve du calvaire des populations congolaises, en matière d’accès à l’eau potable. Selon les récentes statistiques établies, le 26 mars 2007, par la direction de la lutte contre la maladie au Ministère de la santé, des affaires sociales et de la famille, le département de Pointe-Noire a enregistré 16 nouveaux, ces derniers jours, ce qui porte à 6.212 le nombre de personnes touchées par l’épidémie de cholera, dont 62 décès. La ville de Pointe-Noire demeure, de loin, la plus touchée par l’épidémie déclarée depuis la fin du mois de janvier dernier.<o:p></o:p>


    Le Kouilou a enregistré 208 cas, dont 17 décès; Brazzaville a eu 3 nouveaux cas qui portent le nombre total de malades à 153, dont 7 décès. Le département de la Bouenza a aussi ses cas de choléra avec 112 personnes atteintes pour 6 décès. Le total donne, pour l’ensemble du pays, 6.685 cas pour 92 décès. Même si la progression de l’épidémie a été ralentie, la tendance des statistiques montre clairement que l’épidémie n’a pas encore été vaincue, comme s’en défend le gouvernement. La situation demeure préoccupante.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Au centre de cette maladie, la question de l’accès à l’eau potable. Le système de distribution de la S.n.d.e (Société nationale de distribution d’eau) est défaillant, depuis les années 80. L’eau minérale produite dans le pays est hors de prix pour la majeure partie des ménages. Dans les quartiers populaires, on se contente d’eau de pluie ou de puits. Et même si des conseils sont prodigués pour la bouillir, avant de la consommer, encore faut-il que les ménages disposent d’assez de moyens pour avoir le bois de chauffe nécessaire.<o:p></o:p>


    Face à la situation pénible de l’accès à l’eau potable et ses conséquences dramatiques, notamment l’apparition de l’épidémie de choléra, les religieuses du diocèse de Pointe-Noire sont sorties de la réserve qui caractérise essentiellement leur vie. Elles ont donné de la voix, à l’occasion de la célébration de la 15ème journée internationale de l’eau, pour interpeller les pouvoirs publics et la communauté internationale sur le drame que vivent les populations dans les quartiers, par manque d’eau potable. Une initiative originale, qui leur a attiré les foudres de ceux qui pensent qu’elles se mêlent de ce qui ne
    les regardent pas. Il n’empêche. Elles ont voulu marquer la 15ème édition de la Journée internationale de l’eau. Réunies au sein de l’U.r.d  (Union diocésaine des religieuses) de Pointe-Noire, elles célébré, en différé, le dimanche 25 mars 2007, cette journée, à la cathédrale Saint-Pierre Apôtre, en présence de Mgr Jean-Claude Makaya Loemba, évêque du diocèse de Pointe-Noire et des religieuses venues de toutes les paroisses du diocèse. Au début de la messe, sœur Maria Theresa, présidente de l’association, a signifié l’importance de l’eau dans la vie humaine. «L’eau, c’est la vie. La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, dit Saint Irénée. L’homme vivant! La vie de l’homme! C’est bien pour cela que nous sommes rassemblés ici. Les religieuses du diocèse de Pointe-Noire ont choisi, pour signifier cette vie, le bidon jaune. Le bidon qui porte l’eau. Le bidon qui porte la vie, nous le verrons pour la supplication et pour la        louange ».<o:p></o:p>


    Sœur Maria Theresa a ensuite donné lecture du message de l’U.r.d (voir encadré), à l’occasion de la journée internationale de l’eau. (Lire aussi en page 13), la réflexion du ministre Bruno Jean Richard Itoua, à l’occasion de la célébration de cette journée.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Equateur Denis NGUIMBI<o:p></o:p>

    Jean Baptiste MILANDOU<o:p></o:p>

    Joël NSONI<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Message de l’Union diocésaine des religieuses de Pointe-Noire, à l’occasion de la messe pour l’eau<o:p></o:p>


    Prenant conscience de notre rôle dans l’Eglise et dans la société, rôle de communicatrice et de gardienne de la vie, nous, religieuses du diocèse de Pointe-Noire, regroupées dans l’Union Diocésaine des Religieuses (U.d.r), sommes choquées de constater que le quotidien du Ponténégrin est fait, depuis quelques années, de manque d’eau et de bidons jaunes à transporter tous les jours, pour aller à la quête de l’eau qui représente, à nos yeux, la vie.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Vivant et voyant cette injustice, nous ne saurions fermer les yeux. C’est pourquoi, faisant référence à la parole de Dieu inscrite dans Jean 4, 7-15, nous voulons rappeler, à tous et particulièrement à nos autorités publiques, que l’eau est source de vie; sans elle, il n’ y a pas de vie possible; sa distribution fait traditionnellement partie des responsabilités d’organismes publics. D’ailleurs, l’eau n’est-elle pas ce qui, au début de la création, existait déjà? (cf. Genèse 1).<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    L’eau est un droit, car elle est un bien commun et n’est la propriété de personne. Le droit à l’eau, comme tous les droits de l’homme se base sur la dignité humaine et non pas sur des évaluations de type purement quantitatif, qui ne considèrent l’eau que comme un bien économique. Sans eau, la vie est menacée. Le droit à l’eau est un droit universel et inaliénable (cf. Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise n° 485). <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le conseil économique et social des Nations unies, dans son Observation générale n°15 nous rappelle que «le droit à l’eau consiste en un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à coût abordable, d’une eau salubre et de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques de chacun».<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En 2005, l’enquête menée par l’Union diocésaine des religieuses a montré que l’eau est, réellement, devenue un problème crucial dans la ville de Pointe-Noire: En témoigne, aujourd’hui, la valse des bidons jaunes devenue un phénomène courant dans la ville. Un autre témoignage de l’acuité de la problématique de l’eau est la présence, à Brazzaville et Pointe-Noire, d’une épidémie de choléra qui nous incite à nous engager davantage et à revendiquer notre droit à l’eau.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Comment comprendre que la municipalisation accélérée de 2004 à Pointe-Noire, avec un budget de 44 milliards de francs Cfa n’ait pu résoudre ce problème de l’eau à Pointe-Noire? Comment pouvons-nous admettre qu’avec des revenus pétroliers d’environ 2000 milliards de francs Cfa, en 2006, l’eau continue à demeurer un luxe pour les populations congolaises?<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    En conséquence, l’U.d.r lance un pressant appel aux pouvoirs publics pour tout mettre en œuvre, afin d’apporter les solutions attendues et résoudre, durablement, les difficultés rencontrées par les populations en matière d’approvisionnement en eau; de même, elle demande aux institutions financières internationales présentes au Congo d’inscrire cette priorité dans les discussions avec le gouvernement.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Merci à Dieu et aussi à ceux qui nous suivent, aujourd’hui, et qui accepteront de s’engager pour que l’eau puisse couler dans les robinets, car tous, nous y avons droit.<o:p></o:p>


    Que Dieu, Père de toute création, nous bénisse et nous soutienne.<o:p></o:p>


     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    EFL, Militant Politique (Cliquer sur les liens ci-dessous)<o:p></o:p>

    - Pour la Démocratie et le Développement du Congo-Brazzaville.<o:p></o:p>

    - Contre la Discrimination raciale en France<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    ========================<o:p></o:p>

    Découvrez une nouvelle façon d'obtenir des réponses à toutes vos questions ! Profitez des connaissances, des opinions et des expériences des internautes sur Yahoo! Questions/Réponses.<o:p></o:p>

     __._,_.___

    POUR EN SAVOIR PLUS, VISITEZ LES SITES INTERNET CI-APRES :<o:p></o:p>

    - http://www.africa-humanvoice.org/afrique/<o:p></o:p>

    - http://www.congo-transparence.com<o:p></o:p>

    - http://voxhumana.club.fr<o:p></o:p>

    - http://www.congo-mikale.org<o:p></o:p>

    - http://www.mwinda.org<o:p></o:p>

    - http://www.kimpwanza.org<o:p></o:p>

    - http://www.fidh.org<o:p></o:p>


    ------------------<o:p></o:p>


    Inscrivez-vous à la NEWSLETTER "CONGONEWS-BRAZZAVILLE" :<o:p></o:p>

    E-mail : congonewsbzv-subscribe@yahoogroupes.fr<o:p></o:p>

    Vous serez les premiers informés sur l'actualité congolaise quotidiennement.<o:p></o:p>

    -------------------------<o:p></o:p>

    FORUM AFRIQUE VOIX-HUMAINE :<o:p></o:p>

    Envoyer un message : voix-humaine@yahoogroupes.fr<o:p></o:p>

    S'abonner : voix-humaine-subscribe@yahoogroupes.fr<o:p></o:p>

    Se désabonner : voix-humaine-unsubscribe@yahoogroupes.fr<o:p></o:p>

    Propriétaire de la liste : voix-humaine-owner@yahoogroupes.fr <o:p></o:p>

    URL à cette page : http://fr.groups.yahoo.com/group/voix-humaine<o:p></o:p>


    ----------------------------<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    http://www.clickoblog.com/a1c7f2e3fca793bab37aea65889d25b0b
    <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :