• La Banque mondiale toujours aux petits soins des dictateurs criminels et des "blanchisseurs"

    La BM approuve un prêt de 180 millions de dollars pour la RDC   <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    WASHINGTON (MAP) - La Banque mondiale (BM) a approuvé un prêt de 180 millions de dollars à la République démocratique du Congo (RDC) afin de financer le redressement économique de ce pays, a indiqué lundi la banque dans un communiqué.<o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    Le projet, en préparation depuis décembre 2006, est destiné au rapide rétablissement de l'économie et aux besoins sociaux du peuple congolais, surtout les plus pauvres, ce qui est vital pour la politique et la stabilité sociale de la RDC, souligne la banque.<o:p></o:p>

    "Ceci aidera à accélérer l'aide et l'apport de matériel pour la population à Kinshasa", a indiqué Pedro Alba, directeur de la BM pour la RDC, le Congo-Brazzaville, le Burundi et le Rwanda. <o:p></o:p>

    Il s'agit du premier prêt de la BM dans le cadre d'une opération de financement appelée la ""politique de réponse rapide"".

    En vertu de cette politique, la BM s'engage à délivrer rapidement des assistances aux pays demandeurs d'aide pour faire face aux événements qui ont causé ou qui risqueraient de causer un important préjudice économique ou social avec des crises humanitaires et des catastrophes naturelles, et ce en garantissant une supervision adéquate des ressources. Le projet, en préparation depuis décembre 2006, est destiné au rapi
    de rétablissement de l'économie et aux besoins sociaux du peuple congolais, surtout les plus pauvres, ce qui est vital pour la politique et la stabilité sociale de la RDC, souligne la banque.

    ""Ceci aidera à accélérer l'aide et l'apport de matériel pour la population à Kinshasa"", a indiqué Pedro Alba, directeur de la BM pour la RDC, le Congo-Brazzaville, le Burundi et le Rwanda. <o:p></o:p>

    Il s'agit du premier prêt de la BM dans le cadre d'une opération de financement appelée la ""politique de réponse rapide"".

    En vertu de cette politique, la BM s'engage à délivrer rapidement des assistances aux pays demandeurs d'aide pour faire face aux événements qui ont causé ou qui risqueraient de causer un important préjudice économique ou social avec des crises humanitaires et des catastrophes naturelles, et ce en garantissant une supervision adéquate des ressources. <o:p></o:p>

    Publié le: 03/04/2007 à 04:51:37 GMT <o:p></o:p>

    http://www.clickoblog.com/a1c7f2e3fca793bab37aea65889d25b0b
    <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :