•  

     

    Le résultat du 28 Septemb 2014 vient de le prouver 

    « Et Denis SASSOU NGUESSO continue de s’enfoncer »

    Par l’Honorable Robert POATY PANGOU

     

    LE SANG ET LES LARMES DES « AUTRES » VIENNENT DE DIRE STOP

     

    Le Peuple du SUD a été TROP gentil.

    Le Peuple du SUD a été TROP tolérant.

    Oui  le Peuple du SUD a TROP payé par son SANG pour cette tolérance, cette gentillesse.

    Mais maintenant cette gentillesse et cette tolérance se sont arrêtées.  

     

    Le Peuple de l’Etat du SUD CONGO attend avec patience et dans le calme ce qui est entrain de se préparer. Ce vaillant Peuple des 5 régions du SUD vient de le prouver.

    Ce 28 Septembre 2014 a été la véritable réplique du décret N° 2014-445 signé le 25 Août 2014. Un décret qui vient donc de finaliser la SCISSION entre le NORD et le SUD.

     

    En effet c’est depuis de très longue date, Denis SASSOU NGUESSO sait qu’il doit rester au Pouvoir éternellement.

     

    D’où il avait tout programmé, tout planifié.

     

    A ce sujet, Théophile OBENGA nous suffisamment édifié dans son livre publié par l’Harmattan en 2001  et que je venais d’acquérir chez Mollat à Bordeaux.

     

    Oui, après le massacre des populations du SUD, Denis SASSOU NGUESSO pouvait en toute quiétude et avec précipitation réunir les conditions lui permettant de modification de sa constitution.

    Monsieur Mingwa fils de la Bouenza écrivait ceci dans son Article publié le 21/09/2014 :

    « Qui mieux que l’homme des masses peut témoigner du courage des congolais. Il sait que le peuple n’a pas peur de lui, mais qu’il est résigné et ne veut plus s’investir dans des projets politiques de leaders de petites vertus et de mauvaise foi ,qu’il a réussi à corrompre et décrédibiliser ».

    Monsieur Mingwa cite deux exemples des gens courageux :

     

    Exemple N°1 : Les militants du MCDDI dans le POOL

    « En effet, le retour d’exil avorté en avril 2001 de l’ancien premier ministre Bernard Kolelas et les milliers de membres et sympathisants qui avaient décidé d’accueillir le nkumbi nzila du MCDDI en dépit des menaces que laissaient planer le système répressif de Sassou Nguesso qui avait atteint son apogée, montraient déjà que les Congolais n’avaient pas peur ».

     

    Exemple N°2 : Les militants du RDPS dans le KOUILOU

    « Que dire du courage des Pontenégrins dont Sassou Nguesso n’oubliera jamais l’humiliation qui lui avait été faite, ainsi qu’à son épouse pendant les obsèques de Thystère Tchicaya en juin 2008 ».

    Par ailleurs retenons les deux dates suivantes qui ont trois objectifs bien précis et à atteindre : le 28 Septembre et le 12 Octobre 2014.

     

    Objectif N°1 : Faire valider le corps électoral par une élection.

    De ce fait il fait taire tous ceux qui disent que le corps est faux.  Après ce vote, ce corps électoral ne peut plus être traité de faux.

     

    Objectif N°2 : Permettre le renouvellement de son Sénat.

     

    Objectif N°3 : Procéder au changement de sa constitution. Il l’avait prévu de très longue date.

    Oui le changement de sa constitution il pourra le faire en réunissant le Parlement en Congrès ou par Référendum dès lors qu’il a fait valider son corps électoral à travers ces élections locales.

    J’invite le Peuple de l’Etat du SUD CONGO à rester calme. En effet seul le calme éduque car il fait réfléchir. Un Recensement suivi du Référendum seront organisés dans notre Etat.

     

    Ensuite suivra tout le processus électoral et la mise en place de toutes les Institutions de notre Etat.

    Pour ma part, je redis que le temps est arrivé où il faut laisser Denis SASSOU NGUESSO diriger le NORD CONGO. Il a toujours dit qu’il est là pour le Peuple du NORD.

     

    « MPASI ZO NTAMA ZA TUKA »

     

    Fait à Paris le 30 Septembre 2014

    Honorable Robert POATY PANGOU


    votre commentaire
  • Bonjour, chers Visiteurs et Amis !

    Le monde est à l'ère des Blogs. Moi aussi, comme d'autres avant moi, je ne déroge pas à la règle, à la tentation.

    Mais, ce Blog est dédié à mon pays, la République du Congo (Brazzaville), à ne pas confondre avec la République Démocratique du Congo (RDC) dite aussi Congo-Kinshasa (ancienne colonie belge).

    Mon Congo à moi est l'ancienne colonie française qui, dans le temps, s'appelait Moyen-Congo.

    Il se passe des choses dans mon pays. L'actualité en abonde. Des coups d'Etat orchestrés depuis l'étranger, avec la complicité des rapaces locaux, aux guerres sans fin, en passant par les génocides et les crimes contre l'humanité inavoués et qui ne disent pas leur nom, le Congo-Brazzaville n'échappe pas aux turbulences qui secouent toute l'Afrique. Nous aurons l'occasion d'y revenir, d'en parler tout au long de l'existence de cet espace.

    D'ici-là, je vous souhaite à toutes et tous, la BIENVENUE !

    CONGOLAIS, DEBOUT !

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique